Le blog d'une passionnée de vin

Les grands types de vins rouges : les vins rouges légers

Pourquoi le vin rouge est-il rouge ?

Le vin rouge devient rouge grâce à la macération des jus des raisins rouges avec leurs peaux. S’ils étaient pressés sans passer par cette étape les jus ne seraient pas colorés et donc les vins seraient blancs.

La macération des jus avec les peaux et les parties « solides » (pépins, rafles si pas d’éraflage) est donc un processus essentiel qui donne ainsi naissance aux tannins des vins rouges (cf. aussi les tannins des vins blancs dans notre article « Orange is the new White » ?). La présence de tannins est la différence MAJEURE entre vins rouges et vins blancs. Ils apportent du cadre, de la structure, et parfois de la puissance au vin selon leur « caractère ». En bref les tannins peuvent être comparés au squelette des vins rouges.

Schéma de DelaVigne, la squelette du raisin

Lors de macération, la pulpe (le jus) des raisins est mélangée avec la peau et les pépins (qui apportent couleur et tannins)

L’équilibre des vins rouges

Comme pour les vins blancs, il n’y a pas de corrélation entre puissance et finesse.  Un vin rouge très puissant (rond) peut être simple (un Corbières) tandis qu’un vin rouge plutôt léger peut être très élégant (un Chambolle-Musigny Cru). L’important est l’harmonie entre les composants aromatiques (arômes primaires, secondaires, tertiaires), la fraîcheur (l’acidité), la rondeur (l’alcool) et les tannins.

Contrairement aux vins blancs dont la puissance se définit en grande partie par le titrage en alcool, les vins rouges gagnent en puissance à la fois lorsque le degré d’alcool (la rondeur) augmente mais aussi lorsque les tannins se font plus ressentir.

Les tannins : comment les définir ?

On distingue deux types de tannins :

  • Les tannins issus de la vigne :  on les retrouve dans les peaux, les pépins des raisins et les parties ligneuses (branches) de la grappe. Ils sont des antioxydants naturels contre les parasites.
  • Les tannins issus des barriques lors l’élevage sous-bois (pour briller dans les dîners en ville : tannins galliques)

Les tannins produisent souvent sur la langue une sensation d’âpreté et d’amertume : on parle alors d’astringence (même effet que lorsque l’on boit un thé trop infusé).

Leur qualité donc leur « intégration » dans le vin est directement issue de deux facteurs :

  • Le type de cépage et leur maturité: certains cépages sont naturellement plus tanniques que d’autres (peaux plus épaisses) ;par ailleurs plus les raisins sont mûrs, plus les tannins le seront : cela se traduira par une souplesse dans les vins,
  • La qualité du bois : si les barriques utilisées sont neuves, alors la qualité de ce bois sera déterminante pour la qualité future du vin.

Selon la vinification, les tannins seront donc d’intensité peu marqués (Beaujolais en semi-carbonique, Jura rouge), d’intensité moyenne (Rhône Nord, Bourgogne) ou carrément intenses (Roussillon, Pauillac). Les tannins sont extraits lors de la macération de manière plus ou moins forcée (‘infusion’ ou pigeage pour extraire de la matière et de l’intensité colorante).

Des tannins asséchants sont inacceptables. En général des tannins fins, très bien intégrés et élégants sont le signe d’un niveau de finesse du vin important car ils supposent une vraie attention donnée à l’élevage des vins. Sur certains cépages, les tannins peuvent paraître plus fermes et participent à la fraîcheur (vins de Loire, vins de Bordeaux) des vins sans leur donner de puissance.

Les vins rouges légers

 

Ils sont légers pour deux raisons :

  • Leur niveau de rondeur (d’alcool) est modéré (jusqu’à 12,5/13°C)
  • Leurs tannins sont peu à moyennement intenses.

Leur légèreté n’a rien à voir avec leur « qualité » : certains sont simples d’autres sont plus élégants.

Les vins rouges légers et simples / plaisants

Ce sont des vins qui n’ont en général pas connu d’élevage sous-bois et sont faits pour être bus jeunes, sur la fraîcheur de leur fruit. Si certains cépages ont plus de tannins les vins n’en restent pas moins mordants et frais. Ils sont souvent septentrionaux (issus de régions viticoles situées au Nord)

  • Bourgogne Génériques ou Villages (Mercurey, Givry),
  • Alsace Pinot Noir
  • Saumur-Champigny, Touraine Rouge, Côteaux du Loir
  • Beaujolais Village
  • Bordeaux génériques
  • Certains Rhône Nord : vin de pays de Syrah ou Crozes Hermitage
  • Certains Vin de Pays
Les vins rouges légers (ou moyennement puissants) et élégants

Ce sont des vins légers car leur cépage d’origine donne une structure plutôt légère au vin (Pinot Noir, Pineau d’Aunis, Gamay) et ils peuvent avoir connu un élevage sous-bois qui ne prend pas le dessus sur le vin.

  • Les vins de la côte de Beaune : Chorey Lès Beaune, Savigny Lès Beaune, certains Beaune
  • Crus du Beaujolais (Fleurie, Moulin à Vent)
  • Vallée du Rhône : côtes du Rhône villages, Saint Joseph

Tous ces vins arrivent à maturité assez rapidement (max entre 5 et 10 ans sauf exceptions).

Delavigne La piquette de Julien Guillot
Delavigne Les Lameroses, Domaine Pierre Henri Rougeot Bourgogne

La piquette est un vin rouge très léger obtenu par addition d’eau sur les chapeaux de marcs ( partie solide obtenue après la fermentation ). Le vigneron Julien Guillot s’est amusé à faire renaître cette tradition.

En provenance directe de la propriété, du domaine Pierre-Henri Rougeot, ce Bourgogne rouge est d’une grande gourmandise, d’une grande franchise.

Delavigne La cuvée Rouge Sauvage du domaine Hausherr en Alsace
Delavigne La vigneronne Elisabeta, Le vin toscan « un Litro »

La cuvée Rouge Sauvage du domaine Hausherr en Alsace. Un pinot Noir flatteur sur des notes de petits fruits rouges. Presque complexe pour un vin simple !

Le vin toscan d’Elisabetta Foradori est si gouleyant et facile à boire qu’elle a décidé de la mettre en bouteille d’un litre.

Attention, notez que plus un vin est vieux, plus il est “léger” (sa structure tannique étant de moins en moins intense). Ainsi un très vieux bordeaux qui au départ était “puissant et élégant” (voir l’article sur les vins rouges “gourmands et puissants”) pourra devenir “léger et élégant”, sa puissance étant désormais évanescence et subtilité.

Textes : Bérénice Galand – Photos : Bérénice Galand

Laisser un commentaire

You must be logged in to post a comment.

LA NEWSLETTER DELAVIGNE

Recevez le meilleur du vin dans votre boîte mail

#delavigne #welovewine  

Send this to a friend