Le blog d'une passionnée de vin

Bon à savoir

Le Millésime 2001 à Bordeaux : ouvrez vos bouteilles !

Cela fait plusieurs fois que j’adore les Bordeaux 2001 que j’ouvre. La dernière fois c’était avec Alexis Cottin (ndlr : voir l’article sur Alexis Cottin) qui avait choisi de nous présenter un Pomerol, le Château Montviel.

Ce vin avait tous les attributs que j’aime retrouver dans les Bordeaux qui commencent à s’ouvrir :

  • un bouquet complexe au nez  avec la présence raffinée de jolis arômes tertiaires (champignons tendance truffe, cuir…) mais également de notes florales,
  • une texture veloutée et fraîche – présence d’une acidité aimable,
  • un équilibre en bouche entre les tannins fondus, l’alcool discret et l’intensité aromatique
  • une bonne persistance en bouche

Bref, un vin d’un grand raffinement dont chaque gorgée appelait la suivante.

Je me suis dit que c’était l’occasion de mettre en avant le millésime 2001 à Bordeaux, encore largement sous les radars et dans l’ombre de 2000.

Assez logiquement 2000 a bénéficié d’un effet marketing lié au symbole du nouveau millénaire. Mais le potentiel de garde des vins et leur complexité n’est pas si évidente. En revanche, je remarque que les Bordeaux 2001 des grandes appellations du Médoc et de la Rive Droite (cf ci-dessous) , avec quinze ans de patine, sont aujourd’hui souvent délicieux et je pense de plus longue garde que la majorité des 2000.

Le millésime 2001 est en fait parfaitement fidèle aux conditions climatiques du Bordelais dominées par l’influence océanique et fut parfait de bout en bout aux vendanges près, puisqu’elles eurent lieu sous la pluie.  Malheureusement c’est donc l’image que les gens ont certainement retenue du millésime.

Cependant, dans les propriétés qui ont su faire preuve de rapidité et de pugnacité face à ces aléas, les vins sont dotés d’une grande fraîcheur et sont même les archétypes de ce que sont les grands vins de Bordeaux.

Il faut aussi noter que 2001 est un millésime exceptionnel à Sauternes et offrira de sublimes vins de dessert dans quelques années.

On se fait souvent l’idée d’un millésime à Bordeaux lors de la campagne Primeurs de l’année suivante, mais pour se forger une opinion, mon conseil est en fait d’attendre une dizaine d’années – ce qui semble être une période raisonnable pour juger du vieillissement d’un vin sur les appellations classiques à Bordeaux.

Conclusion : si vous avez en cave des Bordeaux 2001, je vous recommande chaudement de les ouvrir car ce seront très certainement des vins qui auront quelquechose à vous dire.

Je conseille particulièrement dans ce millésime :

Pauillac : Pichon Baron, Lynch Bages

Margaux : Brane Cantenac, Bel Air Marquis d’Aligre

Saint Julien : Talbot, Ducru Beaucaillou

Saint Emilion : Tertre Roteboeuf, Figeac

Pomerol : La Conseillante, l’Evangile

Pour plus d’informations ou pour ajouter quelques flacons de ce millésime à votre cave nous restons à votre disposition : cave@de-la-vigne.com ou sur cette page.

LYNCH BAGES 2001 DELAVIGNE

Laisser un commentaire

You must be logged in to post a comment.

LA NEWSLETTER DELAVIGNE

Recevez le meilleur du vin dans votre boîte mail

#delavigne #welovewine  

Send this to a friend