Le blog d'une passionnée de vin

Bon à savoir

L’île d’Yeu, la secrète

Sauvage, secrète et superbe : les trois adjectifs qui me viennent en tête pour décrire l’île d’Yeu, le premier lieu divin que je vous dévoile sur Delavigne.

Un vrai cocon qui a vu naître le projet Delavigne cet été et a bercé toutes mes vacances. Ici, il n’y a pas de vignoble, mais c’est un lieu qui rassemble de nombreux hédonistes: artistes, fin becs et aussi de nombreux vignerons qui viennent se ressourcer ici. Déguster un vin à Yeu, c’est le découvrir sous un nouveau jour.

Voilà un petit aperçu de sa beauté, de ses paysages et de sa gastronomie. Tentant, n’est-ce pas?

A l’île d’Yeu, le vélo est le moyen de locomotion préféré pour se déplacer.

Il permet de profiter des paysages et de tous les petits détails charmants qui accompagnent les balades. Quelques indispensables sur votre itinéraire  :

  • Le marché de Saint Sauveur et tous les étals colorés, notamment ceux des producteurs locaux de légumes anciens (pâtissons, courgettes spaghettis)
  • La poissonnerie Hennequin, incontournable sur l’île,
  • La traversée des petits Ker (villages) et l’arrivée sur la lande et ses couleurs majestueuses,
  • Le  vieux château qui veille sur la côte sauvage de l’île,
  • La plage des Soux, sublime anse dont la couleur de l’eau fait penser aux eaux des tropiques (cf la photo ci-dessous)
  • Et bien sûr, un passage par la cave la Dilettante à Saint Sauveur (ndlr : voir notre article sur Catherine Breton qui a ouvert la cave) pour finir la journée avec une belle bouteille!

 

 

 

 

L’Anse des Soux dont les eaux peuvent faire penser aux eaux des tropiques…

 

Côté gastronomie, les produits de la mer sont à l’honneur,  la pêche a toujours étant l’une des ressources principale de l’île.

La poissonnerie familiale Hennequin propose plein de spécialités locales : patagos (coques locales), araignées de mers, turbots, rillettes de thons et bien d’autres ! Avec ces mets, je privilégie des vins blancs secs et vifs. Leur acidité donne du peps à la chair tendre et iodée des produits de la mer.

Les vins de Loire sont donc particulièrement adaptés à cette gastronomie, voilà quelques associations classiques mais inratables :

  • Un Muscadet avec un plateau d’huîtres – parmi mes préférés : Jo Landron, Domaine Luneau Papin, Domaine de la Pepière
  • Un Chenin blanc d’Anjou ou de Saumur avec un poisson à chair blanche relevé par un zeste de citron – parmi mes préférés  : Clau de Nell, Domaine de la Sansonnière, Château Yvonne
  • En rouge, un cabernet franc frais et juteux pour accompagner un tataki de thon – parmi mes préférés : Domaine des Roches Neuves (Thierry Germain), Domaine Charles Joguet (Chinon)

 

 

 

 

À l’apéritif , une rillette de thon servie avec un Chablis trenchant…

 

Côté vin, la Dilettante (ndlr : voir notre article sur Catherine Breton) possède une sélection hétéroclite qui fera des envieux. Mes petits plaisirs ?

  • À l’apéritif , une rillette de thon Hennequin servie avec un Chablis trenchant comme ceux de chez Thomas Pico
  • En dessert le clafoutis aux mirabelles de ma maman, servi avec un crémant d’Alsace aux arômes bien mûrs et gourmands comme celui de chez Binner

Si vous aimez les émotions simples, celles des beaux paysages, des odeurs qui nous rappellent notre enfance, des rires d’enfants à la plage … venez un jour venir visiter l’île d’Yeu. C’est un endroit hors du temps où les couleurs sont dignes des plus beaux tableaux et la lumière dorée du soir n’est nulle part ailleurs aussi belle.

De nombreux vignerons aiment se ressourcer ici…ce n’est pas un hasard !

ile-yeu-homard2
ile-yeu-fanions-pêcheurs

Photos et Textes : Bérénice Galand @_delavigne_

Laisser un commentaire

You must be logged in to post a comment.

LA NEWSLETTER DELAVIGNE

Recevez le meilleur du vin dans votre boîte mail

#delavigne #welovewine  

Send this to a friend